Bonjour ,

J’aimerai m’attarder sur un point aujourd’hui .
Quand j’ai commencé à travailler sur l’écriture de ma BD: Teddy et Emma, je me suis donnée comme mission de transmettre un message: il ne faut pas spéculer sur l’autisme. Mettre une étiquette ou avoir des préjugés est une chose facile, trop facile.

Je m’explique , on met tout un tas d’étiquettes sur les enfants avec troubles autistiques (adolescents et adultes aussi).
Cela a un impact désastreux au final car quand on entend dans certaines écoles, dans certains cabinets d’orthophonie, chez certains éducateurs ( et / ou éducatrices), chez certains professionnels :

– « il est fatigable quand même !! »
–  » vous êtes sur qu’il sait compter? »
– « A quoi bon essayer cet exercice, de toute façon il n’y arrivera pas »
–  » Ah bon, il sait lire ??? »

Je dis Stop à tous ces commentaires, c’est tout simplement méconnaître l’enfant ou pire ne pas avoir envie de le connaître !!!
Agir ainsi, c’est les condamner d’avance.

Pourquoi n’auraient ils pas une chance de réussir telles compétences plutôt qu’une autre?
Pourquoi ne peuvent-ils pas assister à des sorties scolaires?
Pourquoi ne sont ils pas invités à des anniversaires ?
Pourquoi penser que ce sont des enfants mal élevés quand ils font un trouble du comportement dans un centre commercial ? dans un restaurant ? Chez des amis? Etc…

Ces malaises, à mon sens, sont liés à une méconnaissance de l’autisme.
Soyez curieux. Informez vous.

Je ne vous dis pas que ma BD explique tout.
Mon but est de vous présenter différentes situations et de vous donner des outils pour aider et entrer en contact avec ses enfants. De mieux comprendre leur univers.

 

Zohra Jouini, Praticienne Neurofeedback a Pierrefitte sur Seine

Publicités